Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 12:10

La-bonte-mode-demploiAvez-vous envie de faire une vrai différence dans votre journée et pourquoi pas dans celle d’une autre personne. De faire quelque chose qui ne coûte rien ou presque ; qui prend peu de temps ou presque et qui peut embellir votre journée ou même changer votre vie ou celle des autres.

Voici une histoire inspirante sur ces petits gestes qui apportent tellement :

Par un après-midi pluvieux, je quittai l'autoroute à péage et me dirigeai vers le poste en fouillant dans mon sac à main. La femme m'adressa un sourire et m'annonça : « La voiture avant vous a payé votre péage. » Je lui répondis que je voyageais seule et lui tendis la monnaie. Elle insista : « Je sais, l'homme m'a demandé de dire à la prochaine personne qui se présenterait à mon poste de passer une bonne journée. »
Ce petit geste de bonté eut l'effet escompté. Une personne que je ne connaîtrai  jamais m'avait profondément émue. Je me mis à réfléchir à ce que je pourrais faire de mon coté pour égayer la journée d'une autre personne. Je téléphonai à ma meilleure amie et lui racontai ma petite aventure. Elle me répondit qu'elle n'y avait jamais pensé, mais que c'était une excellente idée. Comme elle fréquentait l'université du Kentucky, elle décida de payer chaque jour le péage de la personne derrière elle avant de quitter l'autoroute à péage. J'éclatai de rire car je doutais un peu de sa sincérité. « Tu crois que je plaisante, dit-elle, mais comme tu l'as dit toi-même, ce n'est que cinquante cents. » En raccrochant, je me demandai si l'homme qui avait payé mon péage avait pu prévoir que sa gentillesse aurait des répercussions jusque dans le Kentucky.
J'eus moi aussi l'occasion de poser un geste de bonté au supermarché, un jour que mon panier débordait de victuailles pour ma camarade de chambre et moi. La femme derrière moi avait un petit garçon très agité et moins d'articles que moi dans son panier. Je me tournai vers elle et lui dis : « Pourquoi ne passeriez-vous pas devant ? Vous avez beaucoup moins de choses que moi. » La femme me regarda comme si j'étais une sorte d'extraterrestre, mais répondit : « Merci beaucoup. Ce n'est pas tous les jours qu'on rencontre des gens aussi aimables que vous par ici. Nous sommes originaires de la Virginie et nous songeons déjà à repartir, car nous nous demandons si c'est un environnement adéquat pour élever nos trois enfants. » Puis elle m'expliqua qu'elle était sur le point d'abandonner et de retourner chez elle, malgré tous les inconvénients financiers que cela pouvait représenter pour sa famille. Elle ajouta : « Je me suis promis que nous retournerions en Virginie si je ne recevais pas un signe d'ici la fin de la journée. Vous êtes mon signe. »
Elle me remercia à nouveau et quitta le magasin le sourire aux lèvres. J'étais sidérée de voir qu'un si petit geste pouvait avoir un impact aussi important sur la vie de toute une famille. Tandis que la caissière calculait ce que je lui devais, elle me dit : « Le savez-vous, jeune fille ? Vous avez égayé ma journée ! » Je quittai le supermarché en souriant, me demandant combien de personnes mon geste de bonté allait ainsi toucher.
L'autre jour, tandis que j'achetais du café et un sandwich, je me suis dit que mes collègues de travail aimeraient peut-être que je leur rapporte quelques beignes. Les quatre gars avec qui je travaille vivent dans des petits appartements situés devant les écuries. Ils n'ont pas de voiture et se partagent une bicyclette à tour de rôle. En arrivant, je leur expliquai que les beignes étaient pour eux. La gratitude qui se peignit sur leur visage fut pour moi la plus belle des récompenses. Je travaillais là-bas depuis peu, et j'avais pensé que ces douze petits beignes m'aideraient à briser la glace. Mais ce petit geste de bonté fit boule de neige au cours des semaines qui suivirent. Et bientôt chacun se mit à faire attention aux autres et à travailler en équipe.

Sommer, fille de Dr Wayne W. Dyer

 

J’ai testé et c’est fou le bien que ça fait !

Qu’en pensez-vous ?

Merci de votre visite et en attendant de lire vos commentaires, je vous souhaite une très belle journée !

Corinne 

Partager cet article

Repost 0
Published by mon-coaching - dans Vivre est un art
commenter cet article

commentaires